Ride Don't Hide

[ English version here ]

2017-04-26 - Mise à jour : Je viens de recevoir un appel de Homewood Health et ils avaient prévu de me faire commencer le traitement le 4 mai (dans une semaine !) J’ai cependant dû refuser parce que ça me ferait manquer mon électro-encéphalogramme ainsi que mon rendez-vous chez le neurologue – et je ne veux pas les rater parce que je veux savoir ce qui arrive à mon cerveau, et si oui ou non je peux espérer conduire à nouveau. La prochaine date disponible est le 21 juin, ce qui signifie que je ne pourrai malheureusement pas prendre part à la course, mais je pense avoir trouvé un(e) remplaçant(e). Je continuerai cependant à m’entraîner comme si je courais quand même.

Ces dernières années j’avais commencé par consacrer des nuits à un refuge pour sans-abris, puis par la suite trois heures par semaine pour CMHA/ACSM, l’Association Canadienne de Santé Mentale. Ces deux thèmes n’ont pas été choisis au hasard puisqu’ils sont en relation, l’un avec une période de ma vie où j’ai moi-même connu la précarité et l’absence de logement, et l’autre avec ma situation actuelle où je fais face à la maladie mentale.

Dans les deux cas j’ai bénéficié de la générosité d’autrui, et il est important à mes yeux de pouvoir apporter une contribution, aussi petite soit-elle : je sais par expérience que le plus petit geste, même s’il paraît insignifiant, peut avoir un impact immense pour celui qui le reçoit.

En mars 2017 j’ai fait une crise d’épilepsie, et il m’est désormais interdit de conduire. Une malheureuse conséquence de la suspension de mon permis est que j’ai dû arrêter de faire du bénévolat.

Le but de cette collecte est de lutter contre la stigmatisation de la maladie mentale

Alors voilà : comme par la force des choses je circule en “bécyk” (la météo de ces derniers jours m’a d’ailleurs permis de goûter aux joies du cyclisme au Canada: beau temps, pluies torrentielles, vent, puis neige tout ça en l’espace d’une semaine), je participe cette année à une collecte de fonds pour l’ACSM intitulée “Ride Don’t Hide”. Le but de cette collecte est de lutter contre la stigmatisation de la maladie mentale, et elle se déroule sous la forme d’une course cycliste amicale et familiale qui prend place un peu partout à travers le pays.

Le 25 juin je ferai pour ma part ce parcours de 25 km à Saint-Jacobs. Pourquoi 25km et pas 47 ou 80 ? Je débute et je ne veux par conséquent pas présumer de mes capacités, mes poumons m’ont fait comprendre que j’ai du progrès à faire.

À cet effet j’ai monté une petite équipe avec ma fille Manola et son ami Anuj, qui courront eux aussi; notre objectif est de récolter au moins 300 $. Nous faisons appel à vous pour nous soutenir, que ce soit par vos encouragements, vos dons, ou pourquoi pas votre participation en tant que cycliste.

Pour en savoir plus ou contribuer, allez faire un tour sur ma page personnelle Ride Don’t Hide, celle de “ L’épique équipe du porc-épic” et enfin celle de Ride Don’t Hide Waterloo-Wellington.

Merci à tous, je compte sur vous !

PS: Afin d’être tout à fait honnête je tiens à préciser qu’il se peut que je sois en cours de traitement à Homewood Health à la date de l’événement (ils ne sont pas en mesure de me communiquer une de date de début). Comme la course aura lieu un dimanche je devrais avoir une permission du weekend, mais ce n’est pas garanti. Je croise les doigts.

Le 25 juin 2017, des milliers de cyclistes se réuniront pour célébrer et renforcer la santé mentale de tous les Canadiens en collectant 1.500.000$ au bénéfice de programmes et services pour la santé mentale – et notre équipe sera présente! Ride Don’t Hide est une course cycliste communautaire qui se déroule au sein de 30 communautés dans tout le Canada au profit de l’Association Canadienne pour la Santé Mentale. Notre équipe est fière de participer à l’édition 2017 de Ride Don’t Hide et vous invite à vous joindre au mouvement et à manifester votre soutien en faisant un don, en rejoignant notre équipe cycliste en tant que coureur ou en tant que cycliste virtuel collecteur de fonds. Merci!

Chercher de l’aide demande du courage, mais ça ne devrait pas être le cas !

Il est naturel de chercher à vous faire soigner lorsque vous vous brisez un os, attrapez un virus ou souffrez de maladie: il en va de même pour les maladies mentales. La maladie mentale est traitable, et un traitement permet aux malades de surmonter leurs défis quotidiens et de demeurer des membres de la société à part entière.

Mener une vie normale avec une maladie mentale est possible dès lors que vous recevez un soutien approprié

J’ai vécu une enfance de sévices et maltraitance sévères et en conséquence je souffre de SSPT (PTSD). Mais je suis avant tout un mari, père de deux enfants ; je pourvois aux besoins de ma famille et suis un membre actif de ma communauté. Mener une vie normale avec une maladie mentale est possible dès lors que vous recevez un soutien approprié – tout comme vivre une vie normale avec le diabète est possible si traité correctement.

La traversée va être longue, mais j’ai la chance de recevoir une aide qui m’est précieuse. Je suis reconnaissant pour le soutien et les programmes offerts par des organisations comme l’Association Canadienne pour la Santé Mentale, et je contribue à mon tour lorsque l’occasion se présente.

Cette course cycliste est pour moi une façon de le faire !

[ English version]

2017-04-26 - Update: I just received a phone call from Homewood Health and they had scheduled me to start treatment on May 4th (in a week!) However I had to decline because this would make me miss my electroencephalogram as well as my neurologist appointment – and I don’t want to skip them because I want to know what is happening to my brain, and whether or not I will be able to drive again. The next available spot is on June 21st. This means that unfortunately I will not attend the bike ride, but I may have found someone to ride for me. I will nevertheless continue to train as if I was still running.

In the past few years I started volunteering nights at a shelter for homeless people, and then three hours weekly for the CHMA (Canadian Mental Health Association). These two themes were not picked at random since they are related, one with a period of my life where I myself lived precariously and without a home, and the other with my current situation where I face mental illness.

In both instances I have benefited from the generosity of others, and it is important for me to be able to make a contribution, no matter how small: I know from experience that the smallest gesture, even if it seems insignificant, can have an immense impact on the receiver.

In March 2017 I had a tonic-clonic seizure, and am therefore no longer allowed to drive. One unfortunate consequence of having my driver’s licence suspended is that I had to stop volunteering.

The purpose of this fundraiser is to fight the stigma around mental illness

So, since by force of circumstances I travel by bicycle (the weather of recent days gave me a taste of the joys of cycling in Canada: beautiful weather, downpours, wind, and even snow, all that in the same week), this year I am participating in a fundraising event for the CMHA called “Ride Don’t Hide”. The purpose of this fundraiser is to fight the stigma around mental illness, and it takes place in the form of family-friendly bicycle rides that take place across the country. On June 25th, I will be riding this 25 km route in Saint-Jacobs. Why 25 km and not 47 or 80? I am a beginner and I don’t want to overestimate my capabilities: my lungs have recently reminded me that I still have progress to make.

To this end I have set up a small team with my daughter Manola and her friend Anuj, both of them will also be riding; our goal is to raise a minimum of $300. We appeal to your support by means of cheers, donations, or even your participation in the ride.

Here is my personal Ride Don’t Hide page as well as Team “L’épique équipe du porc-épic” and finally the page for Ride Don’t Hide Waterloo-Wellington.

Thank you all, I count on you!

PS: For full disclosure, I would like to add that at the time of the event I may already have started my treatment at Homewood Health (they won’t give me a start date). As the race takes place on a Sunday I should benefit from a weekend pass, but I can’t guarantee it. Fingers crossed.

On June 25, 2017, thousands of cyclists will come together to celebrate and strengthen mental health for all Canadians while raising $1,500,000 for mental health programs and services – and our team will be there! Ride Don’t Hide is a community bike ride taking place in over 30 communities across Canada benefitting the Canadian Mental Health Association. Our team is proud to participate in Ride Don’t Hide 2017 and we invite you to join the movement and show your support with a donation, by join our team as a rider or by joining us in spirit as a fundraising virtual rider. Thank you!

It takes courage to ask for help, but it shouldn’t be so!

Living a normal life with mental illness is possible when you receive appropriate support

It is a natural thing to seek treatment when you break a limb, catch a bug or suffer from a disease: the same should be true for mental illness. Mental illness is treatable, and treatment allows sufferers to overcome their challenges and remain productive members of society.

I have lived a childhood of severe abuse and as a result I suffer from PTSD. Buy I am first and foremost a husband and a father of two; I provide for my family and I am an active member of my community. Living a normal life with mental illness is possible when you receive appropriate support – like living a normal life with diabetes is possible if treated properly.

I am in for a long journey, but I am fortunate I am receiving invaluable help. I am grateful for the support and programs offered by organizations like the Canadian Mental Health Association, and I give back whenever I can.

This ride is one way to do it!

My Ride Don't Hide fundraising page